jeudi 26 novembre 2009

Du 236Kbit/s pour les clés Mobiconnect

Depuis le 27 Octobre l'opérateur de téléphonie mobile Mobilis a mis sur le marché Algérien une nouvelle génération de clés Mobiconnect, les E169 offrent des débits pouvant atteindre les 236Kbit/s, pour la grande joie des personnes habitant les régions désertées, ne pouvant pas accéder à l'internet par réseaux filaires ou pour ceux qui veulent se connecter en étant en mobilité.

La E169 est une clés plus évoluée que sa précédente la E220, elle dispose d'une mémoire de 2Go pour le stockage de données, se transformant ainsi en un flash disk pratique, elle est aussi plus design et plus légére, et son installation se fait automatiquement sans aucune intervention.

Pour la connexion à internet, cette clé comme la précédente utilise les réseaux mobiles Gprs et Edge, réseaux considérés comme appartenant respectivement à la 2.5G/2.75G des réseaux de téléphonie mobile, offrant des débits atteignant les 360Kbit/s en théorie, mais beaucoup moins en pratique, avec les anciennes clés E220 ça ne dépassé pas les 60Kbits, ceci en attendant le déploiement du réseaux 3G ou le Wimax qui apparemment est déjà fonctionnel dans quelque wilaya du pays .

La E169 est Proposée à 5 500 DA/TTC, elle est accompagnée d’un forfait mensuel et illimité (à partir de 1 800 DA/ TTC) avec une période d’engagement comprise entre un et douze mois renouvelable. Ne pas oublier que la clé offre aussi 1 000 SMS gratuits par mois utilisable vers le réseau Mobilis.

Pour beaucoup de gens la solution des clés internet reste le seul moyen pour accéder à la toile, dans ces douars et villages où aucun câble téléphonique n'arrive.

vendredi 6 novembre 2009

Les pratiques injustes d'Algerie telecom

Je me rappèle qu'il y a quelques mois et c'est toujours le cas aujourd'hui, quand des amis à moi se rendaient chez notre chère agence ACTEL de Tizi-ouzou pour demander un abonnement Adsl (Fawri, Easy ou Anis) on leurs disaient que c'est pas possible actuellement et qu'ils faudra revenir plus tard en attendant qu'ils ramènent de nouveaux Modems, ou, leurs balancent un autre khouroutou pour les liquider.

Sauf que l'attente souvent s'avère longue et les gens se retrouvent à faire des allés retours interminables vers l'Actel pour s'informé de l'état des lieu et finissent par s'en lassé et se tournent vers d'autres solutions comme les clés internet mises en vente par les opérateurs Nedjma et Mobilis et récemment Djezzy.
D'autre plus chanceux arrive grâce à un peu de piston (ma3rifa) chez AT à obtenir un modem et un abonnement Internet.

Bref, pour revenir au vrai but de mon article, depuis que les abonnées Asila on vu leurs abonnements coupés à cause du litige qui oppose Eepad à Algerie Télécom, ce derniers propose aux ex-abonnés chez Epaad de les reprendre chez lui et leurs offrir un abonnement adsl, payant bien sûr.
Mais comment AT compte offrir un abonnement aux ex-abonnés Epaad si comme ils le disent il n'ont plus de place chez eux?.

Et bien c'est là que tout le génie Algerien c'est mis en place: ce qu'ils font c'est débrancher des abonnés Fawri et anis (je me demande comment il m'ont épargné) sans leurs donné aucunes explications ni aucunes raisons valables, et puis offrir les places libéré aux ex-abonnés Eepad. c'est ainsi que plusieurs abonnés Djaweb que je connais se retrouvent actuellement sans connexion, sans possibilité de renouvelé et sans explications de la part de AT.

Je sais pas si ils font ça pour garder de bonnes relations avec leur ex-concurrent Eepad, mais ce que je sais par contre c'est que beaucoup de personnes pour certains dépendants du web dans leurs quotidiens souffrent des ces pratiques sombres, injustes et immorales d'Algérie télécom.

Je m'excuse pour les termes non-techniques employés si-dessus.
Une erreur est survenue dans ce gadget